-10% sur votre première commande en vous inscrivant à la newsletter / Livraison offerte dès 70€ d'achat france et Belgique

Le processus de création et de fabrication d'un bijou et d'une collection est long et se compose de nombreuses étapes: le dessin et la création des modèles, la réalisation des dessins techniques, la découpe chimique des pièces, la soudure, la dorure, l'émaillage (selon les modèles) et enfin l'assemblage ou montage. Il faut compter environ 2 mois et demi entre la conception et l'objet final.

Chaque marque de bijoux travaille différemment pour réaliser ces étapes. J'ai fait le choix de me concentrer sur la conception des modèles et des collections (c'est l'aspect de mon métier que j'aime le plus, me fait sortir de ma zone de confort et donne la sensation de repartir de zéro chaque saison) et sur le montage des bijoux (car j'aime aussi répéter les mêmes gestes, par contre-poids sans doute à la création, cela me rassure) et bien sûr la gestion et le développement de ma marque...et ce n'est déjà pas une mince affaire.

J'ai décidé de confier toutes les autres étapes à des artisans franciliens que j'ai choisi pour leur expertise mais aussi parce que ce sont des personnes que j'apprécie et avec lesquelles le lien s'est tissé au fil des années. A mon sens, ils excellent tellement dans leur savoir-faire que jamais je ne serais en mesure de faire aussi bien et surtout aussi vite leur travail.Ces artisans ont une histoire. Voici celle de Vincent qui réalise mes soudures depuis 4 ans. 

 VOICI SON PORTRAIT

- Vincent, peux-tu te présenter? Je m’appelle Vincent Lebon, j’ai 38 ans et je vis à Mériel en région parisienne. Je suis marié et j’ai trois enfants. Je fais du sport pour garder la forme et le mental, j’apprécie d'écouter des livres et je fais beaucoup de bricolage. J’aime faire des activités en famille et profiter de bons moments entre amis.

- Peux-tu me parler de ta formation  et de ton parcours professionnel? J’ai fait l’école Boulle (Nicolas Flamel). J’ai eu mon diplôme de bijouterie à 18 ans, je suis rentré tout de suite dans le monde professionnel. J’ai travaillé dans la joaillerie puis je suis tombé dans la fantaisie chez un parurier (Philippe Ferrandis) chez qui j’ai travaillé pendant 7ans. J’ai créé mon entreprise de bijouterie à 26 ans dans le but d’avoir plus d’indépendance, de travailler sur des projets encore plus variés avec divers clients et de vivre cette aventure qu’est l’entreprenariat. J’aime particulièrement relever les défis techniques afin de réaliser des pièces de divers créateurs

- Peux-tu me décrire tes journées de travail et en quoi consiste t'il? Mon travail consiste à réaliser une maquette ou à souder, reprendre et polir, assembler différents éléments. Je travaille aussi bien sur les pièces de grandes maisons de mode que sur des pièces de petits créateurs.

J’aime particulièrement travailler le métal et ce que l’on appelle le chatonnage (technique consistant à réaliser des pièces entièrement serties de cristaux). Mes journées commencent à 5h, je commence à travailler à 6h. Je suis réglé comme du papier a musique. J’organise mon temps de travail de manière à être présent pour les moments de famille. J’aime beaucoup l’artisanat d’une manière générale et j'apprends aussi de nouvelles choses en réalisant la rénovation totale de ma maison.
- Depuis quand travailles-tu avec Nadja Carlotti? Et comment définirais-tu son travail? Je travaille avec Nadia depuis 2018.
Ses bijoux sont minimalistes et graphiques.
De ce fait, les soudures doivent être discrètes et parfaites (ce qui n’est pas une mince affaire) surtout pour les bracelets et les colliers.
J’apprécie la simplicité de nos échanges et de notre organisation. Nadia est très à cheval sur les détails ce qui me permet de doubler de vigilance lorsque je réalise ses pièces.
Nadia incarne bien le mot « créatrice » car tout vient de son inspiration. Son style est singulier.
- Comment perçois-tu l'avenir de ton métier? J’apprécie beaucoup mon métier, les nouvelles technologies (3d) et la délocalisation mettent à mal le métier de bijoutier. Mais cela met aussi en avant la rareté et la beauté du fait main.


      
 
Article Suivant

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Vous avez aimé

Disponibilité